Actualités


Retour

Un nouvel élan pour le Centre naval du Nouveau-Brunswick

Source : Acadie Nouvelle

Source : Acadie Nouvelle

Québec, le 20 avril 2016 – Océan appuie la relance des activités au Centre naval de Bas-Caraquet à la suite de l’annonce faite le 16 avril dernier par le gouvernement du Nouveau-Brunswick. La prise en charge du Centre naval par le gouvernement est un message très positif pour Océan et pour le développement économique de la province du Nouveau-Brunswick.

 « Rappelons que depuis l’automne 2015, nous avons débuté la construction d’une cale sèche flottante à Bas-Caraquet. Avec ce projet, 27 travailleurs du Nouveau-Brunswick ont été embauchés. À terme, près de 80 emplois directs et près de 40 emplois indirects seront créés seulement avec la construction de la cale sèche. Nous croyons fortement au potentiel du Centre naval et nous avons déjà plusieurs autres projets en développement. Nous sommes prêts à redémarrer nos activités à Bas-Caraquet dès que possible » a souligné Jacques Tanguay, premier vice-président et directeur général d’Océan.

 Bénéficiant d’une solide expertise en construction et en réparation navale dans l’Est canadien, Océan peut compter sur la complémentarité de ses différents chantiers (Québec et Isle-aux-Coudres) et ses 300 travailleurs spécialisés dans le domaine. Avec ces ressources, Océan peut maintenir et entretenir de façon récurrente sa flotte constituée de plus de 75 navires de différents tonnages et plus de 600 barges.

 « Avec le gouvernement du Nouveau-Brunswick, nous travaillons tous vers notre but commun : relancer la construction et la réparation navale à Bas-Caraquet, et ce, afin de créer des emplois à long terme pour les travailleurs de la province. Nous sommes convaincus du potentiel de développement à long terme du chantier naval. Notre volonté est de se positionner sur le marché pour éventuellement aller chercher des contrats d’importance, tel que la construction de petits et moyens navires prévue dans le cadre de la Stratégie nationale d’approvisionnement en matière de construction navale du gouvernement fédéral » a réitéré Jean-Philippe Brunet, vice-président exécutif aux affaires corporatives et juridiques.