Actualités


Retour

Océan sera un acteur de premier plan dans la relance de la construction navale dans le nord du Nouveau-Brunswick

Québec, 5 août 2014 – Océan annonce une importante collaboration avec le Centre Naval du Nouveau-Brunswick ainsi qu’avec le gouvernement provincial en devenant un partenaire de premier plan pour la relance du chantier naval de Bas-Caraquet, inactif depuis sept(7) ans.

C’est dans la foulée de la diversification de ses marchés et l’augmentation de sa capacité de production que l’entreprise étend son rayonnement canadien au Nouveau-Brunswick. Cette implantation positionnera géographiquement Océan pour l’accès à de nouveaux marchés. Les besoins estimés à moyen terme dans les Maritimes en réparation navale et construction d’embarcations laissent présager un avenir prometteur.

« Les perspectives d’affaires combinées à la disponibilité d’un chantier naval récemment rénové, ainsi que la volonté gouvernementale de relancer l’industrie de la construction et de la réparation navale constituent une belle opportunité pour Océan », affirme Jacques Tanguay, premier vice-président et directeur général.

Afin d’amorcer la relance du chantier, Océan entamera, au cours des prochains mois, la première phase de la construction d’une cale sèche flottante de près de 7 000 tonnes de capacité. Cette cale sèche sera construite en trois (3) sections pour atteindre une longueur totale de 350 pieds. Cet équipement de grand gabarit, complémentaire à ceux déjà existants chez Océan, bonifiera la gamme de services offerts à la clientèle. Également, cette cale sèche répondra aux besoins d’Océan pour la réparation de ses plus gros navires.

Ces nouvelles activités, qui s’inscrivent en complémentarité avec les opérations actuelles d’Océan, permettront la création de 57 à 77 emplois dans la péninsule acadienne. 

Galerie

  • Nicolas Steinbach discute avec Jacques Tanguay, directeur général du Groupe Océan
  • Agnès Doiron, mairesse de Bas-Caraquet, affirme que le Groupe Océan est un cadeau pour sa municipalité